Vendredi 17 juillet 2015 à 17:30

http://nessiecullen.cowblog.fr/images/D-1/2031587livrececiliajpg1799969.jpg
 Quatrième de couverture : "Je suis une personne simple qui a eu une vie compliquée. Un tel aveu pourra surprendre, il n'en est pas moins vrai. Mes aspirations m'ont toujours poussée vers une existence discrète, consacrée à ma famille et au souci des autres, alors que la vie prenait plaisir à me placer sous les projecteurs de l'actualité. Longtemps je m'en suis accommodée, mais je restais légèrement en retrait. D'où quelques maladresses et de nombreux malentendus. J'ai regretté les premières et souffert des seconds. Mais au final, est-il si surprenant qu'on se soit beaucoup trompe sur mon compte alors que, moi-même, je ne savais plus toujours qui j'étais ?" Pour la première fois, Cécilia Attias nous livre le récit de sa vie hors du commun. De son enfance heureuse à son premier mariage avec Jacques Martin, de sa rencontre avec Nicolas Sarkozy et leur vie dans les palais de la République à sa séparation d'avec l'ancien président pour épouser Richard Attias et courir le monde afin d'aider les autres, elle n'omet rien. Et parce que l'image d'une personne correspond rarement à sa réalité - surtout quand les médias s'en emparent -, le lecteur découvrira ici un être qu'il ne soupçonnait pas : une femme de coeur et de décisions, guidée par ses valeurs autant que par son goût de la liberté. Dans ce livre élégant et passionné, celle qui s'est révélée sur la scène internationale en obtenant de Kadhafi la libération des infirmières bulgares prouve que la plus noble des qualités est l'indépendance de ton, comme d'esprit.

MON
 AVIS : Après avoir lu le livre de Valérie Trierweiler, il fallait bien que je ne fasse pas de jalouses. J'avais acheté ce livre à mon père à sa sortie car il adore la politique et il aime lire des livres sur l'actualité, l'économie. Et là, il s'agissait encore d'un bon moyen pour voir l'envers du décor. C'est pas pareil de lire un livre de politique chiant sur les actes des responsables politiques, ou de lire leur vie grâce à leurs compagnes. Ca les rend plus humains. Et voyez-vous autant avant de lire Valérie Trierweler ou Cécilia Attias, je faisais plutôt partie de la Team Hollande, autant après... ma préférence allait franchement à Sarkozy. Mais sans réellement parler politique, juste de l'homme, de la droiture, des valeurs... Bah, oui, il a vraiment la classe Sarkozy d'être allé discuter avec Human Bomb à Neuilly. A l'époque, je ne m'intéressais ni à la politique, ni aux infos. Dès que j'avais le malheur d'allumer la télé pendant le JT, j'en ressortais avec des angoisses de bombes nucléaires, de mort... Donc, je n'avais jamais su qu'il y avait eu cette histoire. Moi j'avais vu ça qu'à NCIS, et c'était une fiction. J'ai mis en tout cas beaucoup de temps à entrer dans le livre, car elle parlait beaucoup de sa grand-mère, de la musique qu'elle adorait. J'ai commencé à vraiment m'intéresser lorsqu'elle a parlé de sa vie dans les différents ministères, de la difficulté d'avoir une vie privée, de vivre une vie "normale". Je dirais qu'il s'agit d'un livre qui montre exactement ce que j'avais envie de savoir. Qui humanise réellement ces gens d'en haut. 

UNE ENVIE DE VERITE : ♥♥

Exprimez vous !

Donne ton opinion

Aucun commentaire n'a encore été ajouté !
 

Donne ton opinion









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://nessiecullen.cowblog.fr/trackback/3274079

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast